Lauréats des Prix

 

EN SAVOIR PLUS SUR LES OUVRAGES PRIMÉS EN 2016

PRIX DU LIVRE PYRÉNÉEN 2016
Il met en valeur un ouvrage constituant un apport conséquent pour la valorisation ou la connaissance des mondes pyrénéens ou d’un de leurs aspects.

Il a été attribué à
“Quatre cercueils, deux noirs, deux blancs”
Pep Coll
Actes Sud, 2015, 420 p.

4-cerceuils_prixpyreneen16

Pep Coll, dans ce que l’on peut présenter comme un docu-fiction, nous emmène dans le Pallars Jussà des Pyrénées Catalanes. En 1943 aux masies de Carreu, une famille – les parents et leurs deux enfants – est sauvagement assassinée. Les meurtriers restent impunis. L’auteur mène l’enquête, protagoniste par protagoniste, depuis le lointain propriétaire barcelonais et ses descendants jusqu’à l’assassin en passant par les victimes, les témoins et les acteurs judiciaires, sans empathie et en gardant avec chacun d’eux la même distance. Grâce à cette distance vis à vis de ses personnages, l’auteur met à jour les ruptures induites par la guerre civile espagnole tant au niveau familial, social que politique. Bien que romancé, ce récit d’un fait divers réel fait entrer le lecteur dans les pesanteurs, les silences, et les occultations du pays sous le franquisme. En même temps, il montre à voir les évolutions tant des paysages que de la société, en particulier la déprise rurale des Pyrénées espagnoles. Le devenir forestier de la Sierra de Bou Mort que l’auteur évoque au début et à la fin de son livre rappelle que l’enquête ne se réduit pas au temps du meurtre ni à celui de son élucidation mais concerne l’ensemble de la société dans la longue durée des années 40 aux années 2000.
L’écriture sobre et percutante de Pep Coll embarque le lecteur.

PRIX DU LIVRE PYRÉNÉEN LITTÉRATURE
Distingue un ouvrage littéraire (fictions, récit…) ayant pour sujet ou cadre les Pyrénées.

Il a été attribué à
“Le Mont Perclus de ma solitude”

Fred Léal
P.O.L, 2015, non paginé

mont-perclus-solitude_prix_litterature_16

“C’est là, dans un appartement de Washington avenue, à Brooklin, que l’idée et les premières pages de ce livre me sont venues. La perspective sur les Pyrénées y était sublime” Dans ces quelques lignes explicatives, Fred Léal donne le ton de l’étrangeté de son roman. Expérience littéraire, BD sans image, l’ouverture de ce livre surprend, désarçonne, déroche. A première vue, le texte semble illisible avec ses multiples typographies, ses bouts de phrases qui s’aggrippent ici ou là, ses surimpressions, ses mots coupés, ses grands blancs comme du brouillard. Comme le matin les premiers pas réveillent le marcheur, les premières pages éveillent la curiosité du lecteur qui doit se laisser happer par la pente du livre. Ce récit d’une ascension au Mont Perdu, aux nombreuses références pyrénéistes, joue et détourne les codes et les attendus du livre d’alpinisme. « Braoum » : l’orage est là ; les alpinistes disparaissent étrangement quand le romancier le décide. Fred Léal nous plonge dans nos quotidiens aux sonorités multiples grâce à ses choix et jeux typographiques. Un exercice de lecture qui donne du plaisir, un livre plein d’humour (et d’humour noir!), une trivialité, un rire, un cynisme qui emporte tel une avalanche la pureté de l’ascension en montagne. Cet ovni littéraire, au caractère pyrénéen évident, ne doit pas passer inaperçu, et c’est l’objectif littéraire que de faire découvrir un ouvrage aussi peu ordinaire et de qualité.

PRIX DU LIVRE PYRÉNÉEN GUIDE
Récompense un ouvrage permettant de découvrir en pratique les réalités pyrénéennes, dans quelque domaine que ce soit, du topo guide au livre de cuisine en passant par les atlas…

Il a été attribué à
“Lignes de fuite. Pyrénées centrales. Itinéraires d’escalades en Haut-Adour, Aure, Louron, Luchonnais”
Pascal Ravier, Jean-Pierre Pujol
Editions Cairn, 2016, 264 p.

lignes-fuite_prix_guide_16

Montagnes connues, reconnues et toujours à découvrir, tel est le pari que réussissent Pascal Ravier et Jean-Pierre Pujol dans ce guide d’alpinisme pas comme les autres. Les informations que nous attendons d’un topoguide, elles y sont forcément. Les auteurs nous offrent en plus leur approche sensible et personnelle de l’escalade en montagne et inscrivent leur pratique dans le quotidien et l’éphémère du monde. Ils retissent le lien entre le nom des voies ouvertes et les événements auquel il se rapporte. A côté de grandes classiques, ils nous font découvrir dans ces vieux pays du Haut Adour, d’Aure, du Louron et du Luchonais, des courses originales et nouvelles. D’usage pratique (un pays, une couleur), ce guide est esthétiquement réussi. Photos, dessins, mise en page, facilité de lecture : une véritable invit au voyage vertical, peut être même pour ceux qui ne grimpent pas. Comme l’écrit Olivier Delord dans la préface, « ce n’est pas un topo comme les autres, froid et technique, privé de racines et de perspectives ». N’ouvre t-il pas une voie de réflexion pour le devenir des topoguides imprimés à cette heure ou l’internet donne tous les renseignements pratiques en un clic ?

PRIX DU LIVRE PYRÉNÉEN BINAROS
Il met en valeur un ouvrage traitant des Pyrénées, à la marge des genres déjà définis.

ll a été attribué à
“L’écriture du temps. Gavarnie, Ordesa, Estaubé, Troumouse, Pineta, Barroude, Escuain”

Pierre Meyer
Jours des Arts – Parc National des Pyrénées, 2016, 120 p.

ecriture-du-temps-mt-perdu_prix_binaros_16

Difficile de sortir des sentiers battus de la photographie de montagne. Pierre Meyer, avec ce livre centré sur le système géomorphologique Gavarnie-Mont Perdu, réussi le tour de force. Ses photographies en noir et blanc, volontairement contrastées, permettent au lecteur d’aiguiser son regard géologique. Il nous emmène à travers failles, cassures, plissements, sommets, gorges et brèches dans les tous les cirques du massif. Les jeux entre ombre et lumière, entre vues panoramiques et gros plans sur les roches et leurs dessins font entrer le regardeur dans l’intimité de la matière. L’image, fixation d’un instant précis permet de rentrer dans les profondeurs du temps géologique, de le traduire. Les photos de Pierre Meyer réussissent à animer ces masses rocheuses et ces paysages minéraux. S’il ne renouvelle pas la connaissance de la géologie des Pyrénées il la rend accessible au plus grand nombre grâce à des textes simples et évocateurs. La combinaison de ces deux éléments, textes et photographies, donne un livre à l’aspect à la fois didactique, étrange et poétique. Le travail de mise en page adapté à chaque photographie et la qualité de l’impression font de cet objet un livre sobre, vivant et beau. Les images de Pierre Meyer, fortes et puissantes invitent le lecteur et le marcheur à regarder autrement ces montagnes mille fois vues.

 

HISTORIQUE DES PRIX DÉCERNÉS

 

PRIX DU LIVRE PYRÉNÉEN

Année Auteur Ouvrage Éditeur
2010 Joseph Canérot Les Pyrénées : Histoire géologique (tome I) et Itinéraires de découvertes (tome II) Atlantica
2011 ex æquo :
_Alain Boneton
_Patrice Poujade
_Gavarnie, histoire d’un grand site
_Le voisin et le migrant: Hommes et circulation dans les Pyrénées modernes (XVIe-XIXe siècle)
_Le Pas d’Oiseau
_Presses universitaires de Rennes
2012 Magali Rieu Enllà de la pàtria / Au-delà de la patrie Archives départementales des Pyrénées Orientales
2013 Robert Bosch (texte) et Noël Hautemanière Les fêtes de l’Ours en Vallespir Trabucaire
2014 Leah Bosquet (photographies) et Claude Dubois (texte) Entre cimes et abîmes : l’empreinte des mineurs pyrénéens Editions Pas d’Oiseau
2015 Véronique Lamazou-Duplan Signé Fébus, comte de Foix, Prince de Béarn Somogy éditions d’Art
2016 Pep Coll Quatre cercueils, deux noirs, deux blancs Actes Sud

 

PRIX LITTÉRATURE PYRÉNÉES

Année Auteur Ouvrage Éditeur
2010 Severino Pallaruelo (traduction de l’espagnol : Hélène Michoux et Charles Mérigot) Tristes montagnes (Pirineos, tristes montes) la Ramonda
2011 Bernard Minier Glacé XO éditions
2012 Djalla-Maria Longa Mon enfance sauvage Glénat
2013 Pierre Mora Un caillou dans la chaussure Gypaète (collection Les Marmottes hibernent aussi)
2014 Gil Graff Personne ne parlera de nous lorsque nous serons morts Editions Ultima Necat
2015 Denise Déjean Femmes en leurs jardins Editions Elan Sud
2016 Fred Léal Le Mont Perclus de ma solitude P.O.L

 

PRIX DU GUIDE PYRÉNÉEN

Année Auteur Ouvrage Éditeur
2010 Olivier de Marliave Les fêtes des Pyrénées Sud-Ouest
2011 coordination de Robert Sablayrolles avec la collaboration de Marie Laure Maraval Guide archéologique de Midi-Pyrénées : 1000 av. J.C. / 1000 ap. J.C. Fédération Aquitania
2012 Coordonné par Sylvain Frémaux et Jean Ramière Atlas des oiseaux nicheurs de Midi-Pyrénées Delachaux et Niestlé / Nature Midi-Pyrénées
2013 Laurent Lafforgue Les Pyrénées en faces, tome 2 Hors Sentiers
2015 Denis Mirouse, Pascal Audabram Châteaux et forts médiévaux en Couserans. Une initiation à la découverte Editions Le Pas d’Oiseau
2016 Pascal Ravier, Jean-Pierre Pujol Lignes de fuite. Pyrénées centrales. Itinéraires d’escalades en Haut-Adour, Aure, Louron, Luchonnais Editions Cairn

 

PRIX DU LIVRE PYRÉNÉEN BINAROS

Année Auteur Ouvrage Éditeur
2015 Marie Bruneau, Bertrand Genier Passages, les Pyrénées du nord au sud et réciproquement Editions Cairn
2016 Pierre Meyer L’écriture du temps. Gavarnie, Ordesa, Estaubé, Troumouse, Pineta, Barroude, Escuain Jours des Arts – Parc National des Pyrénées

 

PRIX JEUNESSE PYRÉNÉES

Année Auteur Ouvrage Éditeur
2011 texte de Raphaëlle Jessic, illustrations de Laurent Gaulhiac Laurent le berger De plaines en Vallées
2014 Philippe Villette, Raphaëlle Jessic (textes) et Laurent Gaulhiac (illustrations) La Transhumance ou les jolies colonies de vacances Editions De plaines en vallées

 
 

HISTORIQUE DES OUVRAGES AYANT CONCOURU

 
Liste des livres en lice pour 2016
Liste des livres en lice pour 2015
Liste des livres en lice pour 2014
Liste des livres en lice pour 2013
Liste des livres en lice pour 2012
Liste des livres en lice pour 2011
Liste des livres en lice pour 2010