Livres reçus 2024

Découvrez progressivement la liste des ouvrages envoyés par les auteurs et éditeurs .

 

A pleurer tout nous condamne.

Cécile Cabanac
2024, Fleuve noir, 432 p.
Pour un salaire de misère, Alice, jeune attachée parlementaire, se laisse maltraiter depuis trop longtemps. Elle qui se rêvait générale des armées se découvre petit soldat au garde-à-vous. Et ce constat douloureux la pousse à tout quitter pour se réfugier au Pays basque où ses parents ont hérité d’une maison empreinte du souvenir de sa tante Diane. Vingt ans plus tôt, celle-ci a disparu sans que personne ne comprenne jamais ce qui lui est arrivé. Comme une évidence, elle va alors avoir besoin de faire la lumière sur cet événement qui a marqué son enfance.
Mais à Saint-Just-Ibarre, la vie semble régie par les secrets, et sa présence dérange. Une animosité malsaine règne autour d’elle. Alice, qui étouffe sous le poids de ce drame familial, ne renoncera pourtant pas. Quoi qu’il en coûte, elle rendra justice à Diane.

A pleurer tout nous condamne

Dessins botaniques des Pyrénées (carnets 2017-2023) T1.

Seb Cazes
2024, 3 sup éditions, 304 p.

Du piémont aux sommets pyrénéens, des vallées aux estives, de la Méditerranée à l’Atlantique, l’auteur, Seb Cazes, illustrateur de métier, nous livre ici ses petits carnets de botanique impromptue. sept années à arpenter, crayons à la main, ses chères Pyrénées, françaises et espagnoles, avec comme fil conducteur l’exploration de la chaîne. Une invitation poétique à la rencontre de 500 fleurs, arbustes et arbres.

Un voyage poétique à travers la montagne, à lire au coin du feu, dans une cabane ou au fond du jardin, dans le pré du voisin ou au bord d’un chemin dans son fauteuil avant de s’endormir, ou dans le train à l’ombre d’un grand arbre ou au bord d’un ruisseau. Un cadeau à offrir ou à s’offrir, à prêter, à emprunter…

500 fleurs dessinées avec amour et tendresse pour s’évader, rêver, enchanter, admirer, découvrir, flâner, se promener…

dessins botaniques pyrenees

L’esprit des sommets. Comment les montagnes ont fasciné l’humanité.

Robert Mac Farlane
Traduction Partick Hersant
2024, Les Arènes, 417 p.

À l’âge de douze ans, Robert Macfarlane découvre La Dernière Expédition au mont Everest, récit de l’équipée pendant laquelle George Mallory et Andrew Irvine ont disparu, en 1924. Ainsi est née sa passion pour les sommets. Il dévore la littérature d’aventure consacrée aux grandes expéditions et commence à pratiquer l’alpinisme, au plus haut niveau.
Pourquoi sommes-nous attirés par les sommets ? Pourquoi les êtres humains risquent-ils leur vie pour les atteindre ? Robert Macfarlane raconte l’histoire d’une fascination : « Il y a trois siècles, explique-t-il, risquer sa vie pour escalader une montagne aurait passé pour une preuve de folie. » Aujourd’hui gagnés par le tourisme de masse et au carrefour d’enjeux géopolitiques majeurs, les sommets sont menacés.
Ode aux liens immémoriaux qui unissent l’être humain à la nature, ce livre nous rappelle que la montagne doit demeurer avant tout une source d’émerveillement spirituel.

Esprit des sommets

Fabriquer une femme

Marie Darrieusecq
2024, POL, 432 p.
Rose et Solange sont meilleures amies. Depuis leur enfance, Solange a peut-être mis du désordre dans leur vie. Mais ce qui s’est passé au village, Solange ne veut plus y penser. Rose, elle croit avoir trouvé l’amour. Mais ce qu’elle croit, Rose, est-ce que ça compte ?

Fabriquer femme

GR® 10 et chemins de traverse.
La traversée des Pyrénées de l’Atlantique à la Méditerranée.

Damien Dufour et Thibault Mélin
2024, Glénat, 158 p.

Une immersion sur le chemin de randonnée qui traverse les Pyrénées d’ouest en est et dont les auteurs ont parcouru l’intégralité en autonomie, sur plusieurs mois. Leur parcours est décomposé en quatre parties : le pays basque et les Pyrénées centrales, ariégeoises et catalanes. Le récit de leur ressenti est accompagné de portraits de Pyrénéens, ainsi que de points sur l’histoire et la nature.

GR 10 chemins traverse

Hérésie. Dans la tourmente des ultimes soubresauts du Catharisme

Pierre Lassauvetat
2024, Privat, 464 p.

À l’aube du XIVe siècle, si l’hérésie cathare semble avoir disparu, l’espérance du retour des « bons hommes » est bien vivante dans les foyers occitans. Le jeune berger Peyre Maury, natif de Montaillou, décide de fuir la misère des hauts plateaux pour tenter sa chance dans la vallée. Il croise le parfait Pèire Autier qui, revenu d’exil, réorganise dans la clandestinité l’Église du Bien et fait de lui un fervent croyant. Mais l’Inquisition resurgit avec une féroce détermination et les bûchers se multiplient. Dans le climat de panique qui s’instaure alors, Peyre Maury se lance dans un grand périple qui le conduira de l’autre côté des Pyrénées et sur la Méditerranée. Parviendra-t-il à transmettre l’incroyable trésor qui lui a été confié ?
Ce captivant roman d’aventures médiévales, basé sur les déclarations de Peyre Maury devant l’Inquisition, est aussi un hommage au peuple pyrénéen pris dans la tourmente des ultimes soubresauts du catharisme.

Heresie

Maddi.

Edurne Portella (traduction Marianne Millon).
2024, Liana Levi, 304 p.

Elle ne sait pas ce que l’avenir lui réserve, Maddi, quand un beau jour de 1929 elle débarque au pied de La Rhune. Cette fille de paysans basques veut simplement échapper à une vie de résignation. Rebelle et anticonformiste, elle est bien décidée à mener sa barque à l’hôtel-restaurant du col de Saint-Ignace. Quitte à payer ses choix de vie à contre-courant par une mauvaise réputation. Peu lui importe, puisqu’elle mène l’existence qu’elle a choisie! Mais bientôt l’Espagne voisine, puis l’Europe tout entière vont s’embraser. Alors cette habituée des sentiers de contrebande fera passer documents et humains à travers la frontière toute proche, même après 1940, quand son hôtel sera réquisitionné par des officiers allemands.

Maddi

Mémoires de sentiers 1939-1945.

Sur les chemins de la liberté, randonnées dans la vallée du Bastan et la vallée d’Aure.
Jeannie Cames et Thomas Ferrer
2024, auto-édition, 176 p.

Avec Mémoires de sentiers, Jeannie Cames, secrétaire de la Société des membres de la Légion d’honneur 65, et Thomas Ferrer, professeur agrégé d’histoire-géographie, donnent à lire les témoignages d’évadés de France durant la Seconde Guerre mondiale.

On découvre ainsi le courage, la détermination et l’engagement de plusieurs personnalités aujourd’hui disparues. Mêlant récit d’hier, contextualisations historiques, projets pédagogiques mémoriels et citoyens, ou encore un ensemble de cartes retraçant les itinéraires suivis par les combattants de la liberté, cet ouvrage invite à un voyage dans le temps et l’espace mais surtout à réfléchir sur le passé, le présent et le futur de nos sociétés.

memoires de sentiers

Dans la peau de l’ourse.

Frédéric Bourgarde
2024, Un autre reg’art, 250 p.

L’ours, tout le monde en parle mais personne ne l’a vu, sauf Pierre. Exilé à Paris, cet Ardéchois qui souffre d’agoraphobie devient, grâce à Émile, berger en Ariège. Du métier, il apprend les gestes et les risques, les enjeux, les contradictions, découvre l’estive, l’espace pyrénéen. Figure mythique, l’ours est pour lui l’étranger absolu, et pour son employeur, le mal incarné. Mais Marc, l’écolo, bouscule ses peurs. Pierre, bien que physiquement agressé par le plantigrade, réalise au cours du procès intenté contre l’animal, que l’ours est un autre nous-mêmes. Un double, un jumeau, un voisin de palier de retour chez lui, dans les Pyrénées. Avec ce premier roman, Frédéric Bourgade nous entraîne au cœur du Couserans, à la découverte d’un monde rural authentique. Ses personnages, humains et animaux, se laissent approcher au gré d’un récit dont chaque page invite à découvrir la suivante, avec une réelle gourmandise littéraire.

peau ourse

 Et vous passerez comme des vents fous.

Clara Arnaud.
2023, Actes-Sud, 384 p.

Gaspard, un berger pyrénéen, s’apprête à remonter en estive avec ses brebis, hanté par
l’accident tragique survenu la saison précédente. Dans le même temps, Alma, une jeune
éthologue, rejoint le Centre national pour la biodiversité, avec le projet d’étudier le
comportement des ours et d’élaborer des réponses adaptées à la prédation.
Sur les hauteurs, les deux trentenaires se croisent de loin en loin, totalement dévoués à leurs
missions respectives. Mais bientôt les attaques d’une ourse les confrontent à leurs failles. Les
audaces de la bête ravivent les peurs archaïques, révélant la crise du pastoralisme et
cristallisant des visions irréconciliables de la montagne : elle devient l’ennemie à abattre.
Dans cette vallée où jadis le dressage des ours était une tradition, la réintroduction du
plantigrade exacerbe les tensions. L’histoire de Jules, jeune saltimbanque parti faire fortune à
New York avec son animal, à l’orée du ̃ ̃e siècle, scande le récit principal et résonne
puissamment avec le présent.
Interrogeant notre rapport au sauvage, Clara Arnaud offre une plongée saisissante,
minutieusement documentée, dans la vie pastorale moderne. Elle signe un roman sensuel,
immersif et tellurique, célébrant la beauté de la montagne sans taire sa violence.

Et vous passerez...

À peine plus loin que le soleil.

Sophie Rouvier
2024, Fayard, 350 p.

Après avoir manqué de perdre la vie, Adèle, 30 ans, décide de quitter Paris pour se ressourcer. Direction Guéthary et les terres de son enfance, peuplées de fantômes, où elle n’a pas mis les pieds depuis plus de dix ans.
Là-bas, sa grand-mère Agustina, emplie d’une vitalité aussi communicative que fantasque, l’accueille à bras ouverts. Elle lui réapprend les senteurs  d’autrefois, le bruit de l’océan, les couleurs du « sunset » basque. Pourtant, Adèle peine à trouver ses marques.
Alors qu’elle ne rêve que de solitude, des rencontres s’imposent sur son chemin, en particulier une jeune femme et son carnet énigmatique, qui bouleverseront peu à peu sa vision des choses.
Et si, au lieu de vivre avec des regrets, il était temps d’assumer le passé  ?

A peine plus loin soleil

Balades gourmandes. Halles de Pau.

Benjamin Roullier, Patrice Martins de Barros
2024, Pêle-Mêle, 202 p.

Mets et vins, terre et mer, primeurs et millésimes, terroir et savoir-faire : en gastronomie, la réussite tient souvent à la bonne alliance. Et c’est ici, aux Halles de Pau, que les rencontres se font, et les accords s’inventent. Les Halles sont une source qui ne tarit pas, et tous les gourmands viennent s’y fournir. Le foodtruck s’y approvisionne au quotidien tandis que l’amateur éclairé débusque une variété méconnue, le chef de brasserie prévoit ses standards alors que le cuisinier étoilé rencontre ses fournisseurs d’exception. Les Halles, en revanche, ne sont pas un coin à champignons: on peut partager ses bonnes adresses sans craindre de se démunir. Pour ce livre, une quarantaine de gourmands sont venus puiser dans le panier des Halles pour achalander leur recette fétiche. Ils s’appellent Michel Guérard ou Nicolas Rebière, Françoise Maumus ou Thierry Marx, Yves Camdeborde ou Murielle Présani, et ils nous emmènent explorer les Halles avant de s’asseoir autour d’une belle assiette. Qui refuserait la balade? Bon appétit!

Balades gourmandes

L’exercice du skieur

Sophie Coiffier
2024, L’ire des marges, 148 p.

La Muche, printemps 2022. En résidence dans une station de ski familiale, une autrice convoque ses souvenirs d’enfance pour écrire un texte sur les effets néfastes de la société des loisirs dans les années 1970 et 1980. Vingt ans plus tard, au même endroit, alors que la neige naturelle se fait de plus en plus rare, Rebecca tourne une comédie dramatique et met la main sur l’ancien manuscrit.

Exercice skieur

Francis Jammes

Caroline Fischer, Dolores Thion Sorano-Molà
2023, Orbis Tertius, 191 p.

Francis Jammes est loin d’avoir révélé ce qui agitait son esprit et qu’il distillait en une écriture que baignait l’émerveillement du monde. On lira dans ce petit volume nombre d’éclats de sa scintillance et de son rayonnement planétaire.

Certes, il est béarnais, puis basque, attaché à son terroir si profondément généreux en matériaux propres à l’inciter à la création, mais il est simultanément ouvert à un environnement des plus élargi dont il tire tout autant d’autres substances pour construire son œuvre empreinte de saveurs, de senteurs, de fulgurances qui ne connaissent pas de frontière.

Esprit inquiet par essence, il interroge sans cesse le monde, en détecte les brillances comme les noirceurs et par là découvre la profondeur d’un humanisme forgé au contact des contradictions existentielles propres à la condition humaine.

Francis Jammes

Des frontières et des femmes

Manuela Parra
2024, Chèvre-feuille étoilée, 114 p.

Les exils ont cours depuis toujours et persisteront tant que les guerres, la famine ou la répression séviront.  Depuis plus de quinze ans, Manuela Parra sillonne la France et l’Espagne pour rencontrer des exilées, des survivantes. En 10 récits, elle nous transmet leur témoignage. Celui de femmes courageuses qui ont voulu dans leur jeunesse sculpter avec force les contours d’une société nouvelle. Celui de femmes qui ont suivi à pied les longues files de l’exil pour se réfugier en France afin d’échapper à la brutalité des troupes franquistes. Celui de jeunes adolescentes d’origine et de nationalité différentes qui ont connu des destins semblables. “Combien de Suzana, de Naya, d’Éma, d’Herminia, de Sara, de Lucia, d’Amparo, de Josefa, de Nuria, d’Isabel, de Carmen, d’Armelle… m’ont offert leurs yeux illuminés, leurs confidences où l’exceptionnel se mêle à l’ordinaire qui parfois leur sauvera la vie. J’ai appris de leur histoire l’engagement, la résilience, la joie du peu, la force de l’apprentissage, la ténacité, le courage, la solidarité. J’ai surtout compris que les racines n’ont pas de frontières quand on porte la liberté en soi.” De courts poèmes et des encres de l’autrice ponctuent ce recueil de récits.

Frontieres femmes

Par delà les cimes. Médecins des sommets

Pascal Sancho
2023, Mareuil éditions, 205 p.

” Le Doc “, comme le surnomment affectueusement le pilote, le mécanicien et le secouriste, a la lourde charge de concrétiser les nombreux efforts qui auront été consentis par ses partenaires pour lui permettre d’accéder au plus vite à la victime malgré toutes les diffi cultés liées à la montagne. Doté d’une expertise rare, ce médecin des
sommets travaille dans un inconfort permanent dont l’espace ne dépasse parfois guère la taille d’une table de salon suspendue dans le vide… Il doit maîtriser des émotions puissantes…

medecins sommets

Moi, je suis une montagne

Manech, Célina Guiné (illustrations)
2023, Fleurus, 32 p.

Je suis une montagne. La pluie, le vent, le froid, la neige… en voilà des visiteurs déplaisants ! Pourtant depuis des millions d’années je n’ai presque pas changé…
Je demeure là, solide et imperturbable.
Quand la vie nous envoie des tempêtes, quand il est difficile de rester debout face à l’inquiétude ou face à la douleur, la montagne nous enseigne que tout passe, et que sa force peut devenir notre force.
Un récit d’une grande poésie qui encourage l’enfant à convoquer ses ressources intérieures face aux difficultés, pour renforcer sa confiance en soi.
Des images douces et contemplatives, comme une initiation à la méditation.
Un magnifique album pour transmettre un message d’espoir et de courage, une ode à la vie !

moi je suis une montagne

Pansées. Terre-à-pic

Tempa Gyaltsen
2023, éditons Maia, 160 p.

À qui appartient la vie ? Notre mémoire est-elle toujours bien adaptée aux situations que l’on désire traverser ?
Notre vie est-elle dictée par le cœur, la mémoire ou les sensations ? Ou peut-être un peu de tout ?
Pouvons-nous être altruiste en étant « égau-iste » ? Est-il possible d’accepter l’autre dans toute sa différence ? De l’aimer comme un être de la nature au même titre que nous ?
Où se trouve l’équi-libre ? Comment se définit-il ? Le bon et le mauvais, le noir et le blanc, l’amour et la peur… ne sont-ils pas les deux faces de la même pièce ?
Y a-t-il un mode d’emploi pour se comprendre, comprendre l’autre et bénéficier de la vie dans son intégrité ? Quel est le lien entre la vie intérieure et extérieure ?
Les maux traduits par les mots peuvent-ils être des ordures transformées en or dur ? La tolérance n’est-elle pas mieux que la « taule-errance », celle de nos mémoires ?
La « seulidarité » n’est-elle pas synonyme de « comme-un » dans un monde rempli de gens seuls ?
Ce livre, philosophique 2.0, vous amène, tout au long de ses sept chapitres, à la réflexion et à la méditation au travers de ses petits textes à jeux de mots accompagnés de photos.

pansees terre a pic

Périlleuses Pyrénées

Dominique Sylvain
2024, Robert Laffont, 312 p.

​Ingrid et Lola, un duo au sommet !
Pays basque, au cœur de l’hiver. Un berger trouve la mort dans des gorges escarpées. La gendarmerie conclut au suicide. Pourtant, personne ne veut y croire.
L’ex-commissaire Lola Jost est appelée à la rescousse et embarque sa fidèle partenaire, Ingrid Diesel, une artiste du strip-tease.
Très vite, Lola flaire une piste du côté de Novavita, un groupe de maisons de retraite, éclaboussé par un récent scandale médiatique. Problème : comment s’infiltrer dans leur établissement privé de Ciboure ? Et si leur duo s’y faisait engager pour un show musical ? Leur temps est compté : une nouvelle victime est découverte au pied d’une falaise…

perilleuses pyrenees

Retour à X.

Marine Bedon
2024, Espaces 34, 80 p.

Une jeune femme revient dans les montagnes de son enfance, là où ont vécu ses parents, ses grands-parents, et les autres avant eux.

Elle retrouve avec plaisir les paysages familiers, les odeurs, les sensations, et le souvenir des jeux d’enfants. Elle découvre aussi d’anciennes photographies, enfermées dans une boîte rouge, et, les jours passant, une question se fait de plus en plus pressante : pourquoi les femmes de la famille portent-elles sur leur visage comme un voile ? pourquoi ne sourient-elles pas sauf parfois au tout début de leur jeunesse ? Cela se transmet-il de mère en fille ?

Petit à petit, au gré des promenades et de la rencontre des gens du bourg, un souvenir enfoui va aussi resurgir.

Ce retour à la source, tant physique que mnésique et sensoriel, s’apparente à une enquête intime et générationnelle qui va reconstruire le passé et éclairer le présent. Comme un passage obligé pour accueillir l’avenir

Retour a X

Tor : treize maisons et trois morts.

Carles Porta. Traduction du catalan Marc Audi
2023, Marchialy, 450 p.

Une lutte intestine dans un territoire reculé marqué par la violence et la rancoeur. Le hameau isolé de Tor, perché dans les Pyrénées orientales, est tris­tement célèbre pour une série de meurtres qui ont eu lieu entre les années 1980 et 1990. A l’occasion d’un reportage en 1997 sur l’un des trois meurtres, toujours non élucidé, le journaliste Carles Porta découvre un monde à part, fait de contre­bande, de manigances et de luttes internes pour la propriété de la mon­tagne.
Une enquête au long cours sur un territoire marqué par la violence, des individus aux passés troubles et aux futurs incertains, unis indé­fectiblement par la rancoeur et les conflits.

TOR

Dominique Marchais. Le temps du regard.

Quentin Mével, Stratis Vouycas (entretien)
2023, Playlist society, 111 p.

Auteur discret d’une œuvre documentaire conséquente et d’une extrême cohérence, Dominique Marchais creuse sans relâche le même sillon, celui du paysage et de sa possible disparition. L’écologie est chez lui un enjeu esthétique – une question de regard – avant de devenir, par la force des choses, un enjeu politique. Dominique Marchais chemine à travers la géographie et l’histoire, le long des rivières ou des routes, avec une approche à la fois sensible et érudite, élégiaque et mélancolique, dont la douceur devant la beauté fragile du monde visible cache une profonde colère face à son enlaidissement permanent et sa destruction programmée. Dominique Marchais, le temps du regard, composé d’un essai et d’un long entretien, aborde en détail la méthode de travail d’un cinéaste aux films essentiels pour penser notre relation à l’environnement, éclairer notre perception des bouleversements qui l’affectent et, peut-être, essayer de le protéger.

Temps du regard

Le grand tour des Pyrénées-Orientales.

Ugo Latriche
2023, TDO éditions, 148 p.

Quel plus bel endroit que les Pyrénées-Orientales pour partir à l’aventure sur plusieurs jours et camper à la belle étoile ? Ou pour randonner en famille sur un après-midi ensoleillé ?
Que ce soit en bord de Méditerranée entre Banyuls et Collioure, autour d’un lac des Pyrénées, au sommet du Pic du Canigó ou dans le calme d’une forêt de hêtres au cœur des Albères, Ugo Latriche vous propose le premier guide d’aventure des Pyrénées-Orientales, son grand tour de Catalogne nord.
Le grand gagnant puis finaliste de Koh Lanta, catalan d’adoption, vous décrit point par point son périple, réalisé sur une dizaine de jours.
Serez-vous capable de l’imiter ?
Pour les moins aventureux ou pour ceux qui souhaitent partir sur une journée, il est bien entendu possible de ne faire qu’une portion des onze étapes proposées, voire de se lancer dans une des trente randonnées sélectionnées – incontournables ! – en fin d’ouvrage (trois catégories : facile, intermédiaire et difficile).

pyrenees orientales

Pays Basque souterrain : de Biarritz à la Pierre-St-Martin.

Jacques Chauvin, Brice Maestracci (photographe)
2023, Geste éditions, 216 p.

Les grottes et gouffres, mais aussi les anciennes mines, sont des environnements fascinants, quelquefois inquiétants, mais à la beauté minérale sans égale en surface. Que ce soit dans les grottes de modestes dimensions ou dans les gouffres les plus vertigineux, la Nature souterraine devient accessible grâce aux photographies de Brice Maestracci et aux textes de Jacques Chauvin qui permettent d’aborder toutes les thématiques de la spéléologie basque depuis la préhistoire jusqu’aux enjeux environnementaux.

pays basque souterrain

Patrimoine thermal : de la gloire au péril.

Sous la direction de Viviane Delpech
2023, Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour, 274 p.

Issu de pratiques ancestrales ayant conduit à son âge d’or au XIXe siècle, le thermalisme a produit un patrimoine bâti et paysager remarquable, qui témoigne des particularités de chaque période traversée mais qui, de nos jours, se trouve paradoxalement menacé.
Dans la continuité des travaux entrepris ces dernières années, ce volume, réalisé dans le cadre du programme de recherche PatrimPublic (Fonds commun de l’Euro-Région Nouvelle-Aquitaine/Aragon), vise de façon inédite à mettre en perspective les analyses architecturales et les appropriations culturelles de l’espace thermal avec la problématique de sa décadence.
À travers seize contributions portant principalement sur les Pyrénées françaises et ibériques mais aussi sur des exemples nationaux et internationaux, il s’agit d’explorer selon une approche diachronique les spécificités des diverses typologies architecturales générées par cette pratique devenue enjeu socioéconomique et politique majeur, ainsi que d’analyser les causes, souvent plurielles et complexes, de son alarmante situation actuelle.
L’ouvrage a pour objectif de susciter une prise de conscience de la valeur historique et matérielle de ce riche patrimoine en vue de sa sauvegarde pour les générations futures tout en faisant émerger son potentiel redynamisant pour des territoires ruraux et montagneux en contexte de dévitalisation économique et sociale.

patrimoine thermal peril

 

La milice française dans les Basses-Pyrénées.

Emmanuel Saugeron
2023, Cairn, 504 p.

Toutes les organisations collaborationnistes et parapolicières sont aujourd’hui confondues dans le terme de « milice » et incarnent la répression et le crime au service des nazis. Ces crimes sont malheureusement nombreux et bien réels. Mais comment cette Milice française s’est-elle comportée dans notre département ?
Quels rôles ont joué Henri Dabadie, puis Charles Mortemart de Boisse dans cette singulière collaboration au maintien de l’ordre souhaité par le régime nazi et celui de Vichy ? La lecture de ce livre tente de dévoiler ce sujet mal connu voir trop souvent occulté.

milice 64

Jean Carol. Un ariégeois au cœur de l’histoire.

Gilbert Laffaille
2023, Vox Scriba, 212 p.

Ce recueil retrace la vie et l’œuvre de Gabriel Laffaille (1848-1922), romancier, dramaturge, grand reporter, qui connut le succès sous le nom de Jean Carol à la fin du 19e siècle. Par les nombreux documents qu’il contient, il situe l’auteur dans son temps parmi les personnalités qu’il a pu côtoyer : Guy de Maupassant, Gustave Flaubert, Emile Zola, Lucien Guitry… A travers quelques extraits de ses récits de voyage, il offre de précieux témoignages sur la conquête de Madagascar par la France, l’Administration du Bagne en Nouvelle-Calédonie ou la Russie d’avant le bolchevisme.
Il donne aussi à découvrir au curieux d’aujourd’hui quelques nouvelles parues en 1894 dont l’action se déroule en Ariège à l’époque de la jeunesse de l’auteur. Histoires courtes, pleines de fraîcheur et de vérité mais aussi rudes et noires, qui nous restituent la nature forte où se jouent les drames de ce temps. Paysans, bergers, nobles, curés, mécréant, braconnier, jolie fille farouche font revivre une époque où l’on aimait boire du Rancio et du vin paillet, où le déjeuner d’une noce de campagne pouvait durer de midi à minuit, régalant les convives de soupe au lard, croustades de bartavelles, oronges gratinées, rissolades de crêtes de coq, fromage d’Auzat, quantité considérable de mets hauts en couleur…
et où la nuit venue, un cornet à piston, un trombone et un flageolet faisaient danser la polka dans un village de montagne ! Guerre contre la Prusse, défaite française, chute de l’Empire, épopée de Garibaldi, ces années furent aussi une période d’affrontements entre l’Église et la République et de lutte pour l’enseignement laïc. Quelques-unes de ces nouvelles, à leur façon, font écho aux questions de ce temps où traditions, croyances et préjugés pesaient sur la vie des hommes et des femmes.

jean Carol

Les couleurs basques.

Alexandre Minda
2024, Éditions complicités, 149 p.

Les couleurs basques est un recueil de six nouvelles où l’auteur exprime son admiration pour les couleurs du Pays basque. Leur présence récurrente, en particulier les couleurs traditionnelles (rouge, vert, blanc), apporte à chaque nouvelle un supplément d’âme. Cette évocation permet de montrer la richesse et la diversité du patrimoine du Pays basque, mais aussi le rôle de ses couleurs si singulières dans l’affirmation de son identité. Ces nouvelles se déroulent dans des villes célèbres de la côte basque comme Bayonne, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, mais aussi dans des villages situés dans l’arrière-pays ou à flanc de montagne. Le lecteur voyagera aussi de l’autre côté des Pyrénées et dans d’autres régions ou pays quand le récit réclamera de faire des comparaisons avec des couleurs venues d’ailleurs.
Fortement attachés à leur territoire, des personnages hauts en couleur improvisent, souvent avec humour, ce qui donne lieu à des rencontres improbables et des situations insolites où tout peut arriver. Ces histoires courtes permettent d’aborder d’autres sujets comme les joies et les douleurs de l’enfance, la sauvegarde de l’environnement ou encore les vertus de la création artistique. Celle-ci donne l’occasion de découvrir ou redécouvrir des écrivains, des peintres et des artisans d’art qui mettent en lumière l’éclat ou la douceur des couleurs du Pays basque.

couleurs basques

Châtiment.

Céline Denjean
2023, Michel Laffont, 400 p.

Marie-France Bellegarde est retrouvée morte sur une petite route des Baronnies, les bras disposés en croix, une clé dans une main. Les policiers de Toulouse soupçonnent le Thanatopracteur, un tueur en série qu’ils traquent depuis quinze ans. Lorsqu’il parviennent à l’identifier, l’homme est déjà mort depuis des mois. Louise Caumont, de la brigade de Tarbes, enquête sur la famille Bellegarde.

Chatiment

Abrégé de Béarn.

Florian Moyen-Péhau
2023, Pax & honor, 235 p.

Politique, géographie, culture, arts, sports, symbolique, linguistique, archéologie, économie, zoologie, sociologie, l’Abrégé de Béarn est un essai qui voit large. Découpé en articles qui se cueillent à l’envie, il est le témoin curieux des coutumes et des institutions d’une société humaine ; la plongée au cœur de sa mémoire profonde. « Amour de la sagesse », la philosophie grecque aide – par sept questions primordiales – à dresser le portrait raisonné d’une terre singulière, afin que le passé puisse interroger le présent…

Abrege Bearn

15 villages fantômes des Pyrénées.

Gilles Kerloc’h
2024, Monhélios, 78 p.

Tout au long de la chaîne des Pyrénées, côté espagnol et plus inattendus côté français, de nombreux villages ont été abandonnés de gré ou souvent de force par leurs habitants. Le temps s’y est figé et la nature fait son oeuvre. L’auteur, qui a choisi 15 d’entre eux répartis sur l’ensemble de la chaîne, nous raconte leur histoire et propose une déambulation dans ces en droits où l’homme a autrefois vécu. Dans ces ruines, on retrouve de nombreux témoignages de leurs activités d’alors, leur quotidien, leur environnement. Souvent en total abandon, certains lieux font parfois l’objet de programmes de restauration pour sauver des édifices religieux et autres bâtiments.

15 villages fantomes

Les tours à signaux.

Bernard Rieu (textes), Maichel Castillo (photos)
2023, Éditions Trabucaire, 144 p.

Tour, guàrdia, far, faraó, talaia, fanal autant de noms pour désigner les tours de guet et à signaux, vigies de notre territoire. Si elles n’ont plus la vocation militaire de leurs origines, elles marquent toujours notre imaginaire en s’imposant dans le paysage et veillant aux destinées des habitants d’hier et d’aujourd’hui.

Qui mieux que Bernard Rieu pour s’atteler à la tâche de la connaissance et de la mise en valeur de ces monuments, lui qui, avec tant d’autres, a participé à la restauration de la tour de la Massana.

Dans un premier temps il évoque le contexte historique de leur construction fonction, déclin et leur réhabilitation.
Puis il passe en revue quelques-unes de ces tours emblématiques dans leur état actuel, en rappelant que ces tours ne sont pas des monuments solitaires, mais ont fonctionné en réseaux qui ne demandent qu’à être ravivés.

Les photographies de Michel Castillo qui accompagnent le texte sont une invitation à la découverte.

tours a signaux catalan

Quai

Michel Lac
2023, Éditions La Centaurée, non paginé.
Le fleuve
est gris

Les oiseaux
sont partis

Les poissons s’échappent
du lit du fleuve.

quai

 

Patrimoine du tourisme thermale et de la villégiature en montagne des Pyrénées et d’ailleurs.

Sous la direction de Nicolas Meynen, Laurent Jalabert, Esteban Castañer – Muñoz
2023, Presses universitaires du Midi, 278 p.

Cet ouvrage apporte une connaissance élargie sur le patrimoine culturel thermal dans les Pyrénées en abordant les stations à l’échelle de leur maillage et de leurs caractéristiques, au prisme de comparaisons avec d’autres sites français et européens. La construction des Pyrénées par le tourisme se constate tant dans son legs patrimonial que par ses relations directes et indirectes avec l’ensemble des autres activités.
En prenant appui sur les récentes données de la recherche produites de 2017 à 2021 par le programme européen FEDER TCV-PYR consacré à l’inventaire du patrimoine culturel thermal pyrénéen, cet ouvrage apporte un regard élargi sur ce territoire en quittant l’approche monographique pour étudier les stations à l’échelle de leur maillage et de leurs caractéristiques, au prisme de comparaisons avec d’autres sites français et européens.
Les 17 contributions s’intéressent au cadre urbain et à l’architecture, que le thermalisme a élaborés à la fois par mimétisme et souci de distinction, dans le but de permettre et de rendre désirables des soins et une sociabilité. Mais la montagne a produit bien plus que des équipements thermaux au service d’une clientèle à la fois consommatrice d’eaux de source et désireuse de profiter à la belle saison d’un cadre de vie saisonnier tranquille et paisible en harmonie avec la nature, adapté toutefois à son statut social.
Elle est un espace d’ouvertures et de rencontres, un creuset de formes, de paysages et d’usages.
Patrimoine thermal

Olot.

Jorge Alderete
2023, Éditions Tanibis, 120 p.

Ville de Catalogne bâtie au cœur d’une zone volcanique, Olot est réputée pour être le seul endroit au monde hors de l’île de Pâques où l’on peut trouver une statue moai. De ce point de départ, l’auteur met en exergue divers phénomènes troublants liés à la ville : meurtres en série, manifestations paranormales, comportements déviants ou encore observations d’ovnis. À en croire Dr. Alderete, Olot est peuplée de pirates sanguinaires, de savants fous et autres adeptes de vérités parallèles. La mise en relation de leurs histoires dresse le portrait fragmenté d’une ville inquiétante, qui semble en proie à une malédiction. En alternance avec ces chapitres traités en couleurs, des passages en noir et blanc mettent en scène un mystérieux personnage anonyme, répétant un parcours quasi rituel entre la ville et la zone marécageuse qui la borde.
À l’instar des agents Scully et Mulder, Dr. Alderete nous emmène aux frontières du réel avec ce récit à mi-chemin entre le documentaire et la fiction paranoïaque. Sa ligne claire épaisse et ses compositions psychédéliques soulignent avec brio comment l’étrange peut pénétrer les interstices de la réalité…

Olot

La part des enfants

Claire Michaud-Destriau
2023, Éditions de Borée, 338 p.

Du jour au lendemain, Léna quitte tout, emportant avec elle quelques affaires prises à la hâte. C’est bien loin de chez elle, au Pays Basque, qu’elle trouve refuge pour le fuir, cet homme violent à l’emprise redoutable.
Recueillie par Léontine et Gégé, de vieux fermiers, et entourée des quelques habitants du hameau, Léna s’attelle à reprendre son destin en main. Malgré toutes les précautions, la jeune femme conserve un lien toxique avec son passé.
Il y a ce qu’elle sait, et ce qu’elle ignore. Ce qui la menace même à distance. Et qui la rattrape.

la part des enfants

Horloges d’édifice des Pyrénées centrales

Howard Bradley, Marie-Laurence de Chalup
2023, In extenso, 134 p.

Comminges et Aran, deux parties d’un même pays, l’une liée à la France et l’autre à l’Espagne. Un des « trésors » communs, et jusqu’à récemment complètement oublié dans les deux territoires, est constitué des horloges des clochers. Ces horloges ont été construites entre le XVIIe et le XIXe siècle par des forgerons locaux afin de marquer le passage du temps dans les communautés villageoises. Après des siècles de service, ces mécanismes ont été progressivement abandonnés au profit de mécanismes plus modernes. L’auteur, Howard Bradley, a réussi à les sauver de l’épaisse couche de poussière qui les recouvrait et à leur redonner le fort intérêt culturel qui leur correspondait, lors d’un immense travail d’inventaire, de classement et de restauration, totalement bénévole.

Horloges d edifice

Jusqu’à que l’heure éclate. Textes pyrénéens écrits pour la bouche

Amandine Monin
2023, Les mots perchés, 104 p.

Par la couleur d’un village dans la nuit d’Agüero, laisse
au col de Spandelles tes mains
courir le myrtillier ta langue
suer la note d’Août, ouvre
tes oreilles au secret des buissons

Jusqu’à ce que l’heure éclate

heure eclate

La dernière traque.

Georges-Patrick Gleize
2023, Calmann-Lévy, 320 p.

Xavier a récupéré un ordinateur dans une déchetterie de Toulouse au grand dam de sa compagne, Sandy, qui a les vieilleries en horreur. Le disque dur conserve les traces de deux utilisateurs. Sur Internet, il apparaît que ce ne sont pas des inconnus : la disparition mystérieuse de l’un, ingénieur à l’Aérospatiale, a fait la une des médias quelques mois auparavant ; quant à l’autre, femme de ménage dans un grand hôtel de la ville, elle vient de se tuer en chutant d’un balcon.
Xavier et Sandy comprennent vite qu’ils en savent déjà trop.
Non seulement on met leur appartement à sac mais on s’en prend à leur vie. Ils partent se réfugier dans la maison d’une grand-mère de Sandy dans un hameau perdu de la haute Ariège : onze habitants qui, à défaut d’être dans la force de l’âge, ont du caractère…
L’étau sur le hameau se resserre. Les villageois peuvent-ils sauver les fugitifs ? Comment échapper à une bande de tueurs ?
Et quel sinistre secret cachait l’ordinateur ?

Derniere traque

Je suis catalan, mais je me soigne.

Juan Milhau-Blay
2023, Héliopoles, 244 p.

Depuis 1659, la Catalogne est coupée en deux. Il y a une Catalogne au nord des Pyrénées, un territoire rattaché au joli pays autoproclamé des Droits de l’Homme.
Et une autre, au sud des montagnes, intégrée à la cocasse monarchie catholique espagnole.
De l’ethnogénèse de la Catalogne à ses relations avec ses voisins espagnol et français – sans oublier l’avis de tata Hortense – Juan Milhau-Blay brosse le portrait en creux, bosses et ecchymoses, d’une terre mal connue, souvent méprisée mais encore vivante… pour le moment.

catalan mais me soigne

Les plus beaux villages des Pyrénées

Patrice Teisseire-Dufour (textes), Arnaud Späni (photos)
2023, Éditions Sud-Ouest, 128 p.
Allez viens, on va visiter les plus beaux villages pyrénéens ! D’Ainhoa au Pays basque à Santa-Pau en Catalogne, en passant par Sauveterre-de-Béarn, Alquezar, Saint-Bertrand-de-Comminges, Lagrasse, Castelnou, nous avons sélectionné 28 des plus beaux villages que comptent les Pyrénées, tant pour leur charme que pour la qualité et la richesse de leur patrimoine architectural, certains ayant même décroché le pompon de Plus beaux villages de France.Ici, dans ces merveilles du passé, vivent et agissent des personnes, artisans, artistes, restaurateurs, apiculteurs ou télétravailleurs, qui ont pris le parti de vivre au rythme de la montagne. Certains d’entre eux viennent compléter le portrait de leur village.Ce livre permet de se réjouir de la splendeur de ces lieux, souvent en dehors des grands axes, retirés de la fureur du monde, et qui riment avec calme et sérénité, douceur d’un certain art de vivre et attirant souvent par là-même des artisans ou des artistes.

plus beaux villages

Les plus beaux arbres des Pyrénées. 250 histoires, légendes, récits.

Francis Baro
2023, Éditions Sud-Ouest, 192 p.

Une odyssée à la recherche des arbres remarquables des Pyrénées…
Certains ont 150 ans, d’autres, comme le genévrier cade d’Opoul-Périllos (Pyrénées-Orientales), 1 800 ans… Certains sont classés. Tous ont une histoire, un ancrage, une force qui peuvent nous inspirer, nous fasciner, nous émouvoir.Francis Baro est parti à leur recherche. Il nous invite à découvrir, grâce à une documentation très riche, ces arbres remarquables, à les aimer et à les respecter.Dans sa quête, il a parcouru toute la chaîne des Pyrénées, du Béarn à l’Aragon, des Hautes-Pyrénées à la Catalogne, et a rencontré de nombreux témoins qui lui ont transmis leurs connaissances.

les plus beaux arbres

Merveilleux lacs des Pyrénées

Laurent Doldi,
2023, TMSO éditions, 128 p.
Du printemps à l’automne, avec d’infinies nuances de vert ou de bleu, contemplez 145 merveilleux lacs des Pyrénées. D’ouest en est, en grand format, des lacs réputés tels qu’Ayous ou Gaube, qui sont sublimés par des pics comme l’Ossau ou le Vignemale, et d’autres moins connus. En France, Espagne et Andorre.
De 2015 à 2023 l’auteur a guetté les plus belles lumières pour immortaliser ces magnifiques plans d’eau, sous le soleil ou à la lueur des étoiles.
Pour chaque lac, accès en véhicule et durée de marche sont indiqués, et les principaux pics repérés. Avec index alphabétique, et tableau par temps de marche croissant, pour tous niveaux : de 0h00 à 5h30 aller, du promeneur au montagnard entraîné.

Merveilleux lacs

Leurs montagnes : 32 personnalités racontent.

Fabrice Lardeau
2023, Glénat, 264 p.

Quel est le point commun entre Boris Cyrulnik, Patrice Leconte, Bernard Minier, Gautier Capuçon, Mathieu Ricard, Marie-Hélène Lafon, Axel Kahn, Cécile Coulon, Éric Antoine, Paolo Cognetti et Dominik Moll ? Leur passion pour la montagne. Du coup de foudre enfantin au dépassement de soi, de l’émerveillement au retrait du monde, de l’éveil sensuel au combat écologique, chacune et chacun nous invite à faire un bout de chemin en sa compagnie, à partager ses sensations et ses émotions d’altitude.

Leurs montagnes

Là-bas, la forêt m’attend.

Patrick Fort
2023, Passiflore, 240 p.
« Moi, tu sais, ce que j’aimerais, juste, c’est revoir une forêt. Comme elles existaient avant. Ici, tout est détruit. Ils tuent même les arbres. Eux aussi, pourtant, ils n’y sont pour rien. »
Léon Duvignac et Léopold Pujo, deux amis d’enfance, quittent pour la première fois leur village natal pour être projetés dans le brasier infernal de la Grande Guerre. Plus de cent ans après, François hérite d’un mystérieux carton. Il y découvre un carnet rédigé par son aïeul, Léon, contenant ses souvenirs de guerre. Dès lors, il n’aura de cesse de traquer la vérité pour rétablir l’honneur d’un homme oublié par la France.
Roman sur la mémoire collective et les souvenirs intimes, la culpabilité et le rachat, Là-bas, la forêt m’attend est un hommage vibrant au pouvoir des mots capables de consoler et de réparer.

la bas foret m attend

Hors d’atteinte.

Marcia Burnier
2023, Cambourakis, 152 p.
“Elle trouvait que fuir demandait moins d’énergie que se battre. Désormais elle doute : est-ce qu’on fuit pour éviter de souffrir ou pour se raccommoder en silence sans troubler personne ?”
Après plusieurs années d’une relation d’emprise avec un homme, Erin a trouvé la force de s’échapper pour recommencer sa vie seule. Du jour au lendemain, elle adopte une chienne qui devient une compagne indispensable, loue une maison isolée dans un village des Pyrénées où elle n’a plus à craindre d’être jugée, et se réapproprie son quotidien, en apprenant à vivre au rythme des saisons et de la nature.
Après le succès des Orageuses, Marcia Burnier nous offre un deuxième roman de résistance et de reconstruction qui aborde avec force les questions de violences, de consentement et de domination patriarcale au sein du couple.

Hors d atteinte

 

La constellation de la sandale

Sandrine Cnudde
2023, Éditions Lanskine, 128 p.

Après la pandémie, qu’est-ce qui fait société ? Comment trouver sa place entre les campagnes rurbaines et la nature réglementée ?

En 2020, Sandrine Cnudde traverse seule l’Occitanie à pied. À l’étape, elle lit des poèmes chez l’habitant. Journal de voyage ramifié de poèmes, interrompu de courts-circuits temporels et sensibles, Sandrine Cnudde nous livre un récit poétique peuplé de personnages, de portraits. On partage avec elle l’immersion dans des décors discrets ou splendides, des nuits à la belle étoile, d’éprouvantes chaleurs, une chute fulgurante, des discussions autour de la vie culturelle des territoires reculés et l’impact de la pandémie. Ce livre est une tentative de représenter la vie des lieux en marge de l’attention médiatique à une période où rencontrer l’autre est difficile, où l’on capte la voix des dolmens et des éoliennes, où l’on cherche ce que masquent les ronces en tricotant le collectif à l’intime. L’énergie et la richesse des variations de la prose au poème guide le lecteur, comme une constellation pour le voyageur égaré, ouvre à une conscience des choses modestes voire invisibles, une conscience d’être au monde.

 

constellation sandale

 Le Canigó, une île éphémère en Provence. El Canigó, illa efímera de Provença

Bilingue Français-Catalan

Le Canigó est une île. Une île perdue au beau milieu de la Méditerranée. Des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du- Rhône) à Toulon (Var), deux fois par an et dans des conditions très précises, il apparaît sur l’horizon. Puis sa silhouette disparaît pour ne revenir que quelques mois après. De quoi nourrir légendes, galéjades et autres mystères.

Alain Origné, ingénieur de recherche au CNRS de Marseille, aborde tous les aspects qui rendent possible cette extraordinaire observation. Il sera question d’astronomie, d’optique, de physique et de météorologie mais aussi d’histoire.

De magnifiques clichés donnent à voir un Canigó méconnu.

Canigo

Les Pyrénées de Victor Hugo : un voyage à vélo.

Tazab
2023, Elytis, 128 p.

L’été 1843, Victor Hugo, tutoyant déjà les sommets de la gloire, décide de partir se ressourcer dans les Pyrénées, en compagnie de son amante Juliette. Un petit mensonge à sa femme et à Léopoldine, sa fille – dont il apprendra le décès tragique quelques semaines plus tard -, et le tour est joué.
Partis de Bordeaux, tous deux vont visiter Biarritz, Bayonne puis une partie de l’Espagne avant de prendre du bon temps à Cauterets.
Presque deux siècles plus tard, Tazab entreprend le même voyage, à vélo, et poursuit la traversée de l’ensemble de la chaîne montagneuse, d’ouest en est. Avec Victor sur le porte-bagages, la chevauchée cycliste prend des allures d’épopée pyrénéenne au grand air, pour redécouvrir ce territoire aussi vaste que majestueux.

Tazab soigne son physique en pratiquant le vélo, son mental en dessinant et en écrivant, les autres quand il exerce son travail de médecin. Il réside dans un vaste terrain de jeu cycliste, parmi les monts d’Auvergne, à Clermont-Ferrand.

Pyrenees de v hugo velo

Par monts et par vaux. Petit abécédaire des paysages.

Martin de la Soudière
2023, Anamosa, 224 p.

D’alpage en verger : l’ethnologue du dehors et arpenteur Martin de la Soudière, remarqué notamment pour son superbe Arpenter le paysage (2019), livre ici un abécédaire personnel et nourri de littérature des motifs paysagers.
D’alpage en verger, de bocage en sommet, d’étang en marais… Voici quelques-uns des motifs qui marquent en profondeur le territoire de la France tout comme les paysages intimes de l’ethnologue et arpenteur Martin de la Soudière. Dans cet abécédaire délibérément parcellaire, il en a répertorié vingt-deux et les décline de manière généreuse et joyeuse, selon cette approche qui lui est propre, personnelle et polyphonique, autant littéraire que géographique.
Ces motifs paysagers sont aussi des lieux : non pas des hauts lieux, mais des lieux ordinaires, des lieux communs en commun. À la fois singuliers et emblématiques, ils nous interpellent, renvoyant ainsi plus largement à notre culture de l’espace et de la nature. Cet ouvrage est aussi un appel à se rendre sur place, non comme un parcours fléché en suivant un guide, à la recherche du pittoresque, mais comme une promenade buissonnière, à l’écoute de nos sensibilités collectives et individuelles.

par monts et par vaux

Mendikoak.

Platero Laurent ; Billès Claude ; Errotabehere Argitxu
2023, Association Encres, 112 p.

(Bilingue, euskara, français)


Mendikoak sont celles et ceux de la montagne. Au Pays Basque, plusieurs s’y promènent et y randonnent, associant ce territoire avec un acte de loisirs. Mais que font les personnes qui y travaillent et y exercent une activité, qui « vivent » la montagne basque ? Ce livre dresse les portraits de huit femmes et hommes qui ont accepté d’accueillir dans leur quotidien l’auteur Laurent Platero et le photographe Claude Billès : une ostéopathe pour animaux, une éleveuse de brebis et de porcs basques Kintoa, un duo d’artisans designers, une conseillère municipale, un apiculteur, un photographe et musicien, un accompagnateur en montagne. Présentés par les mots et les images, dans une approche littéraire et artistique, celles et ceux de la montagne parlent de leur territoire et des lieux qui les inspirent. Les textes sont proposés en français, et traduits en basque par Argitxu Errotabehere. Pour que l’exploration soit celle de tous, une série d’ateliers créatifs ouverts à tous a permis d’aborder ces rencontres par le biais de la poésie et du dessin. Une restitution de ces créations est également proposée dans ce livre.

Mendikoak

 

Le chant des pierres.

Bernadette Pécassou-Camebrac
2023, Albin Michel, 272 p.

Fille de carrier, la jeune Angèle a grandi dans un petit village de Bigorre. Alors, lorsque en ces tumultueuses années 1920 son amie Elise lui propose de s’installer à Bagnères de Bigorre, ville synomyme de liberté, elle se prend à rêver.
Aussi timide et réservée qu’Elise est impertinente et aventurière, Angèle ne se doute pas des défis que lui réserve ce nouveau monde. À commencer par celui d’être embauchée par le pire ennemi de son père, Mathieu Arras, fils d’une des grandes familles de marbriers de la région, avec qui elle se rendra à Versailles, où se trouvent les plus beaux marbres…
Angèle sera-t-elle loyale aux valeurs de son père ou suivra-t-elle le tourbillon de la modernité ?
Au coeur du pays lumineux des Hautes-Pyrénées, Bernadette Pécassou brosse dans ce roman le portrait d’une société en pleine mutation, où l’amour s’affranchit de tous les obstacles.

le chant des pierres

L’échelle vers Dieu,

Georges Planté
2023, auto-édition, 342 p.

1567 Le 14 décembre, nichée dans un écran de verdure au pied du château de Mauvezin, l’abbaye de l’échelle vers dieu dirigée par les moines cisterciens semble défier le temps. Le Béarn, la Bigorre, le Nébouzan et la ville de Toulouse se retrouvent dans la tourmente des guerres de religion. Les tensions entre catholiques et protestants s’enflamment. Les astrologues et les faux prophètes annoncent l’apocalypse voulue par le tout puissant pour combattre l’hérésie. Le monde se désagrège et s’enfonce dans une époque de terreur. La haine construit son nid dans l’ignorance des hommes. Le capitaine Jean Guilhem de Linières est aspiré dans ce tourbillon de violence inouïe qui bouleverse le XVIe siècle. Converti à la nouvelle religion, il perd son humanité dans les folies de la vengeance. La fureur iconoclaste s’abat sur les abbayes et les églises dans tout le pays. Dans l’ombre le mal absolu le poursuit de son délire meurtrier. Un piège fomenté contre sa personne le mène dans la cité de Bagnères, la ville aux milles ruisseaux.

l Echelle vers dieu

Journal d’une montagne.

Rémi Huot
2023, Le mot et le reste, 230 p.

Poussé par le désir de lier son quotidien à la nature sauvage, Rémi Huot s’est attaché à une échancrure dans la montagne. D’un bout à l’autre de l’année, l’auteur est retourné vivre dans un orri de pierre, logé à deux mille mètres d’altitude dans les Pyrénées, ouvert aux pins, aux hêtres, aux genêts et aux quatre vents. Il y est resté assez longtemps pour sentir le dur froid de l’hiver, les promesses du printemps, les sévères radiations de l’été, et le saisissant déclin de l’automne.
Au pied des pics du Bernard Sauvage et du Madres, il a cheminé en silence, au hasard des forêts ravinées, des rivières torrentielles et des sommets gardés près des nuages. À l’écart des hommes, il a espionné la cambrure d’un tétras, poursuivi la noblesse d’un grand cerf et accompagné la jeunesse d’un aigle royal. Il s’est impatienté de la fonte des neiges et s’est arrêté devant l’essoufflement d’une étoile au-dessus de sa cabane. Il a cherché la beauté dans tout ce qui éclôt, croît et meurt.

journal d'une montagne

Avant la forêt

Julia Colin
2023, Aux forges de Vulcain, 384 p.

Dans un monde à bout de souffle, l’économie s’effondre et les grandes villes se vident, relâchant sur les routes des familles à la recherche de protection et de nourriture. Elie, ses parents et Calme, une amie d’enfance désormais orpheline, s’installent à Massat, au coeur d’une vallée des Pyrénées, protégée depuis longtemps de la folie du monde. Les gens y vivent d’entraide et de troc. Il y a un maire, de l’eau potable et un peu d’électricité.
Elie rejoint la Milice, le services d’ordre formé par les jeunes, tandis que Calme plonge dans la forêt. Et, peu à peu, deux mondes vont s’affronter : la Nature et les humains, incapables de se libérer de leur violence.

avant la foret

30 jours dans un igloo au cœur des Pyrénées :
hivernation au pays de l’ours.

Patrick Espel
2023, Bonneton, 128 p.

En février 2021, Patrick Espel décide de vivre une expérience étonnante : hiverner 30 jours dans un igloo au coeur des Pyrénées. Au fil des pages, il nous raconte ses motivations, son installation et la construction de l’igloo, son quotidien dans cet environnement glacial, mais aussi ses moments de contemplation et de découverte de la nature qui l’entoure.
Au-delà de l’aventure humaine, l’auteur profite également de cette expérience pour s’interroger et nous sensibiliser sur les espèces animales menacées et la responsabilité de l’homme dans la préservation de la vie sauvage. En fin d’ouvrage, il donne la parole à 5 spécialistes qui nous éclairent plus spécifiquement sur les espèces en danger dans les Pyrénées et sur les raisons de leur nécessaire protection.

30 jours igloo